Histoire du meuble (suite)

LES INDUSTRIES DU «BIG FOUR»

Pour devenir un centre industriel très important, Victoriaville doit se doter, à ce moment, d’une stratégie de vente exceptionnelle. Elle adopte les nouvelles méthodes de vente mises de l’avant à l’époque, recourant aux services des représentants de commerce qui, munis de catalogues et d’échantillons, sillonnent tout le Canada. En effet, on mise alors sur le développement du Canada grâce au train et à l’immigration massive des provinces de l’ouest pour mousser les ventes et augmenter sa part du marché. L’exportation des produits dans ces régions compte pour 40 % de la production à cette époque.

À la suite de Victoriaville Furniture Co. d'autres usines sont mises sur pied et se regroupent pour offrir une gamme complète d’ameublements de maison.

Les services des voyageurs, des commandes et de l’expédition se font en commun, procédé très économique et avantageux. Ce système coopératif de mise en marché s' appelle le «Big Four».

Huit voyageurs de commerce sont répartis à travers le Canada selon des territoires respectifs soit 1) le Manitoba et la Saskatchewan, 2) l’Alberta, 3) Vancouver et la côte du Pacifique, 4) l’Ontario, 5) Montréal 6) les provinces maritimes et deux vendeurs pour la province de Québec, en dehors de Montréal.

Grâce à la diversité des produits, on peut maintenir les coûts d’achat à un prix minimal, en sollicitant la vente en plus grande quantité (par wagon) et en chargeant ainsi des taux de fret très avantageux. Les usines tirent donc un très grand profit de leur proximité de la voie ferrée.

Les usines impliquées dans le «Big Four» sont : Victoriaville Furniture Co., Arthabaska Chair Co. Ltd, Standard Bedstead Co. Ltd et La Canada Mattress Manufacturing Co. En 1911, la Canadian Rattan Chair Co. Ltd vient s’ajouter à ce premier groupe d’entreprises.

EASTERN TOWNSHIP FURNITURE MANUFACTURING COMPANY

Le 2 septembre 1904, des notables d’Arthabaska et un industriel de Plessisville se concertent pour fonder la Eastern Township Furniture Manufacturing Company pour y fabriquer tout genre d’ameublements de maison. Ce groupe de promoteurs comprend des avocats : Eugène Crépeault, Philipe Hippolyte Côté et Joseph Édouard Perreault; des marchands : Adélard Maheu, Ernest Beaudet et Jean-Baptiste Ouellet; deux hôteliers : Edmond Perreault et Pierre Maheu et un industriel : François Théodore Savoie. La ville d’Arthabaska souscrit un montant de 20 000 $, la paroisse de Saint-Christophe-d'Arthabaska ajoute 5 000 $, tandis que le public fournit 25 000 $.

Eastern Township Furniture Les débuts semblent avoir été très difficiles parce que, dans le livre Centenaire d’Arthabaska 1851-1951, on lit qu’une grande pression est exercée sur les directeurs de l’entreprise pour les faire cesser la production de meubles en 1906. Une très forte opposition s'exerce par les propriétaires et cette résistance porte des fruits puisque l’entreprise survit et existe encore après plusieurs épisodes difficiles.

Monsieur Jules Poisson, avocat, achète les 400 parts détenues par la Ville pour une valeur de 12 000 $, le 17 novembre 1922. En cédant ses parts, la Ville émet une clause de pénalité obligeant ce nouvel acquéreur à payer 8 000 $ additionnels s’il décide de déplacer l’entreprise en dehors d’Arthabaska. La tactique fut sûrement très efficace puisque l’usine fonctionne encore sur le même emplacement qu’au début de sa fondation. À Arthabaska l'usine est bâtie à l'est du boul. Girouard, sur la rue Suzor, à l'intersection de la rue Martin.

EASTERN FURNITURE CO. LTD

La Eastern Furniture Co. Ltd est fondée en 1924 par Joseph David Gagné, mieux connu sous le nom de J.D. Gagné, et résulte de la fusion de trois usines de meubles qui existaient déjà: la Victoriaville chair Co.Ltd, la Eastern Township Manufacturing Co. d'Arthabaska et la Canadian Rattan Chair Co. Ltd. Le nouveau propriétaire travaille déjà pour la Canadian Rattan Chair Co. en 1911, alors que la compagnie était encore installée à Saint-Romuald-d'Etchemin. Après son transfert à victoriaville en 1911, J.D. Gagné y travaille comme expéditeur puis comme comptable et secrétaire avand d'occuper le poste de secrétaire-gérant en 1919. L'année suivante, il achète la compagnie et en modernise les équipements et les installations. En 1924, après avoir acheté progressivement les parts de la Eastern Township Manufacturing Co.d'Arthabaska, il intègre la compagnie à celles qu'il possède déjà et le tout devient la Eastern Furniture Co.

easten2 (4K) En 1928, la Eastern Furniture ajoute à son organisation l'iemplacement occupé autrefois par la Standard Bedstead, qui devient le plan no. 3 et sert d'entrepôt et à l'installation des miroirs. Une prolongation du plan no. 3 devient le plan no 4 réservé à l'expédition à cause de sa proximité de la voie ferrée. Le plan no. 5 sert d'écuries et plus tard de garage et se dresse dans la cour à bois, derrière le centre administratif (plan 1). Puis en 1941, après avoir appartenu à la Corporation municipale, incendié et reconstruit par Henri Levasseur, s'additionne au complexe, l'ancienne Canada Mattress Mfg. Co. qui devient le plan no. 6 où sont façonnés tous les panneaux en contreplaqué et les parties de certains meubles dits «waterfall».

D'autre part, la compagnie Gagné et Frères ltée, gérée, à partir de 1944, par les deux fils Gagné, Paul et Maurice, est installée dans l'ancienne Victoriaville Chair Co. Ltd. Dans cette usine on effectue le déroulage du bois pour les panneaux de «veneer».

À ce groupe s'ajoutent d'autres filiales. La Eastern Woodwork Co. Ltd fabrique des supports et autres objets utilitaires à partir des résidus de bois et est bàtie sur la rue Saint-Jean-Baptiste, là où se trouve Loblaws aujourd'hui. La Eastern Lumber Ltd est un chantier de coupe de bois localisé au Lac à l'Eau claire près de Saint-Alexis-des-Monts en Mauricie. Un autre chantier, Gagné ltée, se situe près de Leeds.

En 1948, l'entreprise essuie une dure grève de 93 jours alors que l'employeur J.D. Gagné est président de l'Association des manufacturiers de meubles du Québec et siège à la table d'arbitrage pour les négociations de travail. Lors du conflit, les relations employés-patrons se détériorent à tel point que J.D. Gagné doit déposer une injonction devant la Cour Supérieure d'Arthabaska contre des membres syndiqués de son entreprise pour calmer les esprits échauffés. Par la suite, bien qu’un malaise persiste entre la direction et les syndiqués, la compagnie connaît une bonne production pendant les années 1950 et engage jusqu’à 350 personnes. La récession économique débutant en 1957 entraîne la fermeture de l’entreprise en 1962.

Après le démantèlement de l'entreprise, le plan no. 2 d'Arthabaska est racheté et repart sous la raison sociale de Mobilier H.P.L. pour: Habel, Papineau et Lapierre, les nouveaux propriétaires. Pour sa part, le plan no. 3 devient Victoriaville Upholstering, propriété de Raymond Piché.

CONRAD GIROUARD INC.

En 1931, Conrad Girouard fonde à Arthabaska, sur la rue Suzor, sa compagnie de portes et châssis pour répondre aux besoins d’une clientèle locale et régionale. Lorsqu’il reçoit ses premières commandes de meubles scolaires en 1938, il discontinue sa production initiale pour se consacrer pleinement à sa nouvelle orientation. Cette bâtisse comprend plus de 10 800 pieds carrés de plancher. En 1956, on engage entre 30 et 35 employés.

Tout en répondant aux exigences du ministère de l’Instruction publique, dans le cadre de "Opération 55", l’entreprise ne tarde pas à devenir la plus importante du genre au Québec et au Canada.

Cette entreprise familiale est dirigée par Conrad Girouard et son fils Roger. Les deux filles de Conrad, Thérèse et Crescence se joignent à l’équipe plus tard à titre de secrétaire et de directrice. Conrad Girouard est né à Arthabaska en 1894. Il avait épousé rose-Anna Fortier de Saint-Ferdinand d'Halifax, avec qui il eut ses quatre enfants. Roger, son fils, joint l'entreprise en 1939, à l'âge de 17 ans, après ses études au Collège Saint-Joseph d’Arthabaska, Il met savamment sur pied un système de contrôle de la production, assurant ainsi le maintien des coûts à un prix minimum tout en offrant une qualité supérieure. En 1956, il devient président de la compagnie tandis que son père est vice-président.

Les marques connues pour ses produits spécialisés sont : AdapTable (pour une table conventionnelle qui permet de sauver de l’espace); Giro Art et Giro-Lab (ameublements de laboratoire) et Giro-Theke (ameublements de bibliothèque).

Roger Girouard prend la direction des opérations en 1971. La récession des années 1970 aura le dessus et emportera cette entreprise qui ferme ses portes en 1980. L’usine passe aux mains de Poly Meubles Inc. puis devient Meubles Empro inc. en 1984 laquelle est liquidée en 1989. Linda Demers tente la relance sous la raison sociale de Linda Demers inc. et ferme de façon définitive en 1999.

 

< 1 2 3 4 5 6 >